Stages


  • Stages de formation à la vie professionnelle

Nous devons réaliser un premier stage durant les vacances d’été, entre la première et la deuxième année, de 8 semaines au minimum et au moins un second comme stage de fin d’étude à partir du mois de février de la troisième année, de 6 mois. Il est bien-sûr possible de réaliser un autre stage entre la 2A et la 3A. De plus, la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI) ne délivre ce titre qu’à condition que l’étudiant ait réalisé 14 semaines de stage dans le privé.
Sachant que le stage de fin d’étude est le plus important de tous, car il précède directement « l’après ESBS », il faut bien réfléchir aux différentes possibilités dès l’entrée à l’Ecole.
L’une des options les plus courantes est de faire 14 semaines directement en fin de 1A dans le privé pour se laisser la possibilité de faire un stage dans le milieu académique en fin d’étude, cela généralement pour préparer l’entrée possible en thèse. Mais ce n’est pas obligatoire, bien-entendu pour partir vers un doctorat. De toute façon, il est possible de faire n’importe quoi si on respecte les règles de départ.
Informations importantes à avoir : nous avons au minimum 14 semaines de libres entre la 1A et la 2A, 8 semaines entre la 2A et la 3A et 6 mois pour le stage de fin d’études. Après, c’est un choix personnel de ne pas avoir de vacances.
coconut

  • Cocotiers, plage dorée

Il est possible de partir à l’étranger pour réaliser un stage, ne serait-ce que pour les langues, le CV et pour voyager.
Les destinations les plus courantes, en dehors de la France, sont l’Allemagne et la Suisse (la Biovalley !). En moyenne, plus de la moitié de la promotion sort du pays, les autres destinations sont les USA, l’Australie, l’Angleterre, les pays nordiques, le Canada, l’Irlande, la Corée du Sud, la Nouvelle-Zélande, Taïwan, Argentine, Autriche, etc. (liste non-exhaustive).
Des bourses existent en France et en Allemagne qui aident les étudiants à pouvoir partir à l’étranger.

  • Avoir un stage : la phase de recherche et les réseaux

C’est peut-être l’étape la plus difficile, mais tout aussi nécessaire car elle fait partie de notre formation : il faudra bien trouver un travail, un jour !
L’Ecole en elle-même n’aide pas particulièrement à trouver un stage, elle retransmet uniquement les propositions de stage qu’elle reçoit. Il faut donc chercher par soi-même sur internet des entreprises/labos intéressants puis envoyer la lettre de motivation et le CV, ce sont trois choses à ne surtout pas négliger (le mail initial en fait partie) : des « cours » sont proposés pour aider et il ne faut pas hésiter à demander conseil aux autres étudiants (le parrain en 2A peut aider).
C’est dans la recherche de stage que les réseaux aident beaucoup. Le premier coup de pouce vient des nombreuses listes des stages qui ont déjà été effectués par des étudiants depuis plusieurs années ; ces listes proviennent des associations telles que l’Amicale, la NGB et les Alumni (anciens élèves). Ensuite, il est possible de parler avec les étudiants ou anciens étudiants pour obtenir les contacts directs des maîtres de stage et se faire recommander, ce qui est nettement plus efficace. Les professeurs peuvent aussi apporter une aide précieuse : ils ont toujours des contacts dans leur besace, via leur travail en recherche ou leurs anciens jobs dans le privé pour certains.
Seule difficulté réelle : avoir la motivation de s’y prendre le plus tôt possible ! Dès octobre par exemple pour le stage de 1A.

  • Soutenances

Le stage de fin de 1A est obligatoire, c’est-à-dire qu’il correspond à une UE à part entière dans le parcours ESBS et qu’il doit être validé pour passer en deuxième année. Il donne lieu, comme le stage facultatif de 2A, à la rédaction d’un rapport en anglais qui diffère selon le type de stage (scientifique ou autre).
Le cas du stage de fin d’étude est plus particulier car il donne non seulement lieu à la rédaction d’un rapport, mais aussi à une soutenance orale (en anglais) dont la note compte à hauteur de 25% dans la note finale du diplôme, soutenance qui se termine par quelques questions sur le programme des 3 ans ! Mais ce n’est rien de bien méchant. Cette soutenance se déroule au mois de septembre de la « quatrième année » et est suivie de la Remise des Diplômes ! L’occasion de briller en société !

_____________
Remerciements : aux étudiants et anciens étudiants, Alexia (Promo 2017) pour la correction.
Crédit photographie : Pixeabay (gioi)